Relaciones Internacionales – Comunicación Internacional

L’indice de la faim dans le monde 2014

| 0 Comentarios

L’indice de la faim dans le monde 2014: Le défi de la faim invisible

Published on 13 Oct 2014

Indice de la faim dans le monde 2014 : 2 milliards de personnes souffrent de la faim cachée malgré une diminution de la faim dans les pays en développement
Le rapport souligne que la qualité alimentaire est aussi importante que la quantité

13 octobre 2014, Washington D.C. – Selon l’indice de la faim dans le monde 2014 (GHI – Global Hunger Index) divulgué aujourd’hui par l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires, la Welthungerhilfe et Concern Worldwide, 2 milliards de personnes ingéreraient un nombre insuffisant de vitamines et minéraux essentiels dans leur alimentation et resteraient sous-alimentées.

La « faim cachée » – thème de la principale étude du rapport – est souvent difficile à détecter et reste potentiellement dévastatrice. Elle affaiblit le système immunitaire, retarde la croissance physique et intellectuelle et peut entraîner la mort. Elle ravage aussi les économies, entretient le cercle vicieux de la malnutrition, la perte de productivité et la pauvreté et réduit la croissance économique.

Le GHI 2014 examine les niveaux de pauvreté dans 120 pays en développement et en transition, en fonction de trois indicateurs de même poids : la proportion de la population qui est sous-alimentée, la proportion des enfants de moins de 5 ans souffrant d’insuffisance pondérale et le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans.

Malgré les progrès considérables accomplis pour nourrir la population mondiale, 805 millions de personnes souffrent toujours de malnutrition chronique parce qu’elles ne sont pas suffisamment alimentées. Cependant, ceux qui ingèrent une quantité suffisante de calories peuvent aussi souffrir de faim cachée, un aspect essentiel mais souvent négligé de la faim et la malnutrition. Pour la combattre, nous devons favoriser la production de cultures diversifiées et assurer la disponibilité d’une nourriture suffisamment riche en nutriments, dont des fruits et légumes.

« Dans les pays souffrant d’une forte malnutrition, la faim cachée va de pair avec d’autres formes de malnutrition et ne peut être prise en charge séparément, a expliqué le président de la Welthungerhilfe,
Bärbel Dieckmann. Sur le long terme, personne ne peut échapper au cercle vicieux de la pauvreté et de la malnutrition sans jouir du droit essentiel à une alimentation nutritive. »

On peut néanmoins se réjouir de la baisse régulière du nombre de personnes souffrant de la faim dans la majorité des pays en développement. Depuis 1990, la faim a enregistré dans ces pays une diminution de 39 %, et 26 pays ont enregistré une baisse de 50 % ou plus. Entre 1990 et 2014, les indices de la faim de l’Angola, du Bangladesh, du Cambodge, du Tchad, du Ghana, du Malawi, du Niger, du Rwanda, de la Thaïlande et du Vietnam ont connu leurs plus grands progrès. En revanche, les niveaux de la faim restent « alarmants » dans 14 pays, et « extrêmement alarmants » au Burundi et en Érythrée.

Le GHI 2014 inclut pour la première fois en huit ans des données provisoires sur l’insuffisance pondérale des enfants indiens de moins de 5 ans. Des améliorations de cet indicateur montrent que sa prévalence chez les enfants a diminué de près de 13 % entre 2005-2006 et 2013-2014, contribuant à faire basculer l’Inde de la catégorie « alarmante » à la catégorie « sérieuse ». Du fait de son nombre d’habitants, l’Inde a réalisé des progrès qui ont permis à l’Asie du Sud d’améliorer son GHI 2014 : les niveaux de faim dans la région ont baissé de 41 % depuis 1990. « Nous sommes heureux d’observer des progrès en Inde et dans le reste du monde, a déclaré Shenggen Fan, directeur général de l’IFPRI… MORE

DOWNLOAD REPORT

2014 Global Hunger Index

RELACIONADO

View image on Twitter

“El todavía no se ha curado porque no es contagiosa” http://elpais.com/elpais/2014/10/16/planeta_futuro/1413479684_284062.html  vía @el_pais Hoy, en El Comercial

Deja un comentario

Campos requeridos marcados con *.


Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.